Animaux et Religions Abrahamiques

J’ai souvent dit aux religieux, avec qui j’ai eu l’occasion de d’aborder ce sujet, de voir le documentaire A Sacred Duty (version avec sous-titres sur YouTube, voir plus bas). Je reprendrais désormais les citations ci-dessous, de Marguerite Yourcenar et de l’archevêque Desmond Tutu, face à certaines défenses d’abus des animaux.

L'oeil vert d'un carnivore et texte: L'homme est l'espèce la plus insensée - il vénère un Dieu invisible et massacre une Nature...
L’oeil vert d’un carnivore et texte: L’homme est l’espèce la plus insensée – il vénère un Dieu invisible et massacre une Nature visible, sans savoir que cette Nature est ce Dieu invisible qu’il vénère — Hubert Reeves

“J’ai été témoin de la façon dont l’injustice est effacée quand elle est à l’encontre des victimes vulnérables et sans pouvoir, quand celles-ci n’ont personne pour faire entendre leurs voix et aucun moyen de se représenter au pouvoir. Les animaux sont précisément dans cette position. Si nous ne sommes pas attentifs à leurs intérêts et si nous ne parlons pas pour eux à haute voix, l’abus et la cruauté se seront pas contrés.” Desmond Tutu – The Global Guide to Animal Protection

Il y avait dans le christianisme tous les éléments d’un folklore animal presque aussi riche que celui du bouddhisme mais le dogmatisme et la priorité donnée à l’égoïsme humain l’ont emporté. Il semble que sur ce point un mouvement supposé rationaliste et laïque, l’humanisme, au sens récent et abusif du mot, qui prétend n’accorder d’intérêt qu’aux réalisations humaines, hérite directement de ce christianisme appauvri, auquel la connaissance et l’amour du reste des êtres ont été retirés.

Ce qui me paraît importer, c’est de posséder le sens d’une vie enfermée dans une forme différente. C’est déjà un gain immense de s’apercevoir que la vie n’est pas incluse seulement dans la forme en laquelle nous sommes accoutumés à vivre, qu’on peut avoir des ailes au lieu de bras, des yeux optiquement mieux organisés que les nôtres, au lieu de poumons des branchies. Ensuite il y a le mystère des migrations et des communications animales, le génie de certaines espèces […] Et puis, il y a toujours pour moi cet aspect bouleversant de l’animal qui ne possède rien, sauf la vie, que si souvent nous lui prenons.

Marguerite Yourcenar (qui, visiblement, était aussi consciente que le lait est issu de l’exploitation des vaches)

J’aurais commencé par citer Al-Ma’arri si je parlais d’arabes végétalien-n-e-s mais parmis les sites musulmans je n’ai trouvé que ce blog marocain, deux sites en anglais dans mon article précédent – à noter que je fonctionne nettement plus en tant qu’anglophone sur les réseaux sociaux, comme sur la toile; voilà des années que le français n’est plus ma première langue.

Advertisements

Kavadi – the unseen side

There were Thaipusam celebrations on the island of Mauritius yesterday in (not only) the Tamil community, it’s a public holiday and a major religious event. Every kavadi or paalkoddam/paal kavadi carried piously on shoulders and heads who surely don’t know better, are not figurative burdens but real blood, sweat and tears. (En français)

Le lait

They are the blood of new-born calves (kept away from their mother, practically starved, killed and sold as veal meat on a parallel market), the sweat and tears of their grieving mother who has been raped again and again all her life for all she stands for – a milk machine. Bulls are routinely raped for her artificial insemination. Industries have ‘rape racks’ and purchase ‘rape kits’ for these ‘procedures’ of forceful impregnation or forceful semem collecting, using confined animals treated with neither respect nor pity. This is likely to be not only in Australia or countries from which we import milk (and where video footage has been made), but in your local dairy farms and the animals are discarded in any way deemed convenient by farmers when they are too old, e.g. for pet food. I don’t know what percentage of old cows are rescued by the only sanctuary I know there is, in Moka.

Promoting the consumption of, and consuming, milk or dairy entails stealing milk meant for calves, sending male ones to be killed for veal and suede, or to be reared for beef; as the female calves grow up to become milk providers. This would happen even if Mauritius had pastures (at the expense of its wild animals and/or instead of schools/malls/golf courses, or farmers would have to consider exploiting giraffes for milk) and bovine animals roamed around and propagated their genes freely. Later old cows would be turned into leather; even India is a big exporter of bovine leather and transports cows to certain states where killing them is allowed, footage seen in documentary (freely available to anyone with internet access, there was also a free public documentary screening in Mauritius years ago). It is not surprising how these issues can be ignored, we can look to our own lack of knowledge around such issues or to our indifference, which also harm poor human workers who work in the leather industry handling toxic chemicals.

There is a scientific explanation for eating habits most Kavadi devotees have outside of fasts but also for those within fasts. Humans are not natural necrovores but are addicted to natural chemicals in meat and it can be hard to quit the habit but harder perhaps to quit caso-morphines, the naturally-occuring drug in milk that is more concentrated in yoghurt, buttermilk and paneer. There are chemicals present in milk usually aside from pus and blood (and estrogen which harms women’s health as well as men’s), such as antibiotics and even morphine in trace amounts according to research papers. It can be hard to stop the addiction to casomorphines during 3 weeks, before the cravings and withdrawal symptoms cease. There may be ‘traditional’ explanations that were invented for modern exploitation (as the caste system was invented for human exploitation) but there is no moral explanation for it, least of all in times where we know it is not necessary but harmful to human health. Milk is a drug besides being a product of cruelty, and it is being directly promoted by and in religious celebrations.

It’s easy to make milk from nuts or coconut, and to make yoghurts and cheeses (see next blog post). Surely making these would be in line with what Tamils claim the fast entails. Not only those who have carried a kavadi or paalkoddam but all those with any indian heritage have those traditional copper containers. If one pours in soy, almond or coconut milk and the contents of 4 acidophilus capsules for each litre, leaving it covered in the sun all day, would produce soy, almond or coconut yoghurt, even if you’re not in Port-Louis or Australia. Behind a closed window or somewhere sunny but sheltered from the breeze would keep it warm. Solgar acidophilus capsules are perfect for this, available at Nature Verte, 3 locations now. Make it in stainless steel? I bought a glass jar from PicknPay and it got extremely rusty within a month, old recycled jars last. Here people would rather buy dairy yoghurt from cruel businesses than have free homemade plantghurt from homemade milk, seemingly. The hypocrisy astounds me.

Some photos and background story on Kavadee, I didn’t hear of anyone having vegan fasts – the page is mistaken to generalise this.

Cruelty is a fundamental sin, and admits of no arguments or nice distinctions. If only we do not allow our heart to grow callous, it protests against cruelty, is always clearly heard; and yet we go on perpetrating cruelties easily, merrily, all of us— in fact, anyone who does not join in is dubbed a crank. ~ Rabindranath Tagore

Citations de | Quotes by Marguerite Yourcenar

Sur l’animal | about animals

“Je trouve atroce d’avoir à penser chaque année, vers la fin de l’hiver, au moment où les mères phoques mettent bas sur la banquise, que ce grand travail naturel s’accomplit au profit d’immédiats massacres, tout comme je ne nourris pas les tourterelles dans mon bois sans penser que soixante millions d’entre elles tomberont cet automne sous les coups des chasseurs. Il faut « limiter la prolifération des espèces », comme disent les gens qui ne songent jamais à limiter la leur.”

I find it atrocious to think that every year, at winter’s end, at the time where seal mothers give birth on the ice, this great natural effort is accomplished for the profit of immediate massacres; similarly I cannot feed the birds in my woods without the thought that 60 millions of them will fall this autumn under the gunshots of hunters. “We must limit the proliferation of species” some would say, without ever thinking of limiting that of their own.

«L’homme a peu de chances de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme, tant qu’il continuera à apprendre sur l’animal son métier de bourreau.»

Man is unlikely to cease to torture his kind, as long as he continues to perfect his craft of animal executioner.

«La protection de l’animal, c’est au fond le même combat que la protection de l’humain.»

Animal protection is essentially the same struggle as human protection

«Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l’ignorance, l’indifférence, la cruauté, qui d’ailleurs ne s’exercent si souvent contre l’homme parce qu’elles se sont fait la main sur les bêtes. Rappelons-nous, s’il faut toujours tout ramener à nous-mêmes, qu’il y aurait moins d’enfants martyrs s’il y avait moins d’animaux torturés, moins de wagons plombés amenant à la mort les victimes de quelconques dictatures, si nous n’avions pris l’habitude des fourgons où les bêtes agonisent sans nourriture et sans eau en attendant l’abattoir.»

Let us be subversive: let us revolt against ignorance, indifference, cruelty – which in fact often against humans after it has been towards animals. Let us remember, if we need to bring everything to ourselves, that there would be fewer martyrs among children if there were fewer tortured animals […]

«Les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis.»

Animals are my friends and I don’t eat my friends

«Le riche aliment (le lait) sort d’une bête nourricière, symbole animal de la terre féconde, qui donne aux hommes non seulement son lait, mais plus tard, quand ses pis seront définitivement épuisés, sa maigre chair et finalement son cuir, ses tendons et ses os dont on fera de la colle et du noir animal. Elle mourra d’une mort presque toujours atroce, arrachée aux prés habituels, après le long voyage dans le wagon à bestiaux qui la cahotera vers l’abattoir, souvent meurtrie, privée d’eau, effrayée en tout cas par ces secousses et ces bruits nouveaux pour elle. Ou bien elle sera poussée en plein soleil, le long d’une route, par des hommes qui la piquent de leurs longs aiguillons, la malmènent si elle est rétive ; elle arrivera pantelante au lieu de l’exécution, la corde au cou, parfois l’œil crevé, remise entre les mains de tueurs que brutalise leur misérable métier et qui commenceront peut-être à la dépecer pas toute à fait morte.»

Some translation is yet to be completed or done, I’m republishing this anyway.

Produits non testés sur animaux – kind brands avail in French stores.

Je vous souhaite une bonne année remplie de résistance productive et de joie. Je viens de trouver cette liste que je partage via Cause Animale Nord. Je vous rappelle que les produits Melvita sont en vente chez La Vie Claire ici, ainsi que les huiles essentielles avec lesquelles on peut faire soi-même certains produits. Produits d’entretien et savons de Castille de la marque Dr. Bronner chez Health Solutions. SVP faites-moi savoir si vous trouvez d’autres marques à Maurice que ceux-là.

I wish you a good year full of useful struggles, productive resistance and joy. I wonder if any of these brands are available in Mauritius since French products abound – a reminder about this list and the DIY page. Melvita products are the only (leaping bunny approved) product I’ve seen from the following list and Dr Bronner’s soaps (including fragrance free) are also available, at the 3 Health Solutions. Please leave a comment if you spot any other products, or if you sell them.

“Comme demandé il y’a quelques jours, nous avons cherché à vous informez sur les produits testés ou non sur les animaux. Il s’agit là de la liste non-testé sur animaux en cosmétiques. Toutes les marques ont signé le Humane Cosmetics standard, affirmant ainsi ne pas pratiquer de test sur les animaux. Par ailleurs, ce label est obtenu au terme d’un processus de certification impliquant le constat, par une société d’audit indépendante, que l’entreprise s’engage véritablement et refuse, à tous les niveaux de production, les tests pratiqués sur les animaux (des ingrédients employés au produit fini).

EN MAGASINS BIO [ORGANIC STORES]:
Allo Nature (“Epil Oubli”)
Balm Balm
Comptoir Provençal des Argiles (“Naturado” et “Rosalia”)
Copaïba
Coslys
Couleur Caramel
Eumadis
Laboratoire Gravier chez Eleven Group
Melvita
Sanoflore
Laboratoire Sicobel: BcommeBio et Placentor
Les Douces Angevines
Urtekram
Amanprana

EN BOUTIQUES ET CENTRES SPÉCIALISÉS BEAUTÉ/PARFUMERIE [IN BOUTIQUES, COSMETIC COUNTERS/ STORES]:
Couleur Caramel
Léa Nature (marques Floressance, Natessance, SO BIO, Lift Argan) chez Di
Montagne Jeunesse
Bakel

EN PHARMACIE/PARAPHARMACIE [IN PHARMACIES]:
Elysambre
Montagne Jeunesse [my edit, Dischem in Capetown (2) occasionally had a product]

DISPONIBLE PAR CORRESPONDANCE UNIQUEMENT, SUR SITE INTERNET DU FABRICANT OU LE CAS ÉCHÉANT, SUR LE SITE INDIQUÉ:
[MAIL ORDER, ONLINE ORDER, ONLINE STORE,ETC]
Aroma-Zone
Crazy Rumors disponible sur veganlife.be
Earths Beauty disponible sur heelnatuurlijk.nl
Evolve Beauty
Florapisa
Kingfisher Toothpaste disponible sur veganlife.be
Kobashi Aromatherapy
Lily Lolo
Make Up International
Natroma et The Natural Soapworks
Nothing Nasty
Platz laboratoire
Quinessence
Tattoo After Care
Yes

PRODUITS D’ENTRETIEN CERTIFIÉS « SANS TESTS SUR ANIMAUX » [DETERGENTS CERTIFIED “NOT TESTED ON ANIMALS”]:

Etamines du Lys
Harmonie Verte et Lérutan (Laboratoires Gravier) en magasins bio
Miarose disponible sur http://www.Natural-Alternative-Products.co.uk
Ecover

(/!\ : Cette liste est non exhaustive)
Source : Gaia.be
(Alysée)”

South Africa: There is sometimes some Montagne Jeunesse products at Dischem.

Docu canadien – à voir ou à partager p’tet?

Merci à Cahier Antispécistes  d’avoir partagé ce docu en entier ou en parties, on n’a pas encore regardé (moi non-plus) mais ça devrait servir à plus d’un.

LA FACE CACHÉE DE LA VIANDE et un grand merci à Elodie Acuri, qui a mis en extrait de quelques minutes pour une meilleur diffusion (ci-dessous).

La face cachée du boeuf
http://youtu.be/fXtxmrIiOaY

La face cachée de la viande : aspects santé et témoignages
http://youtu.be/p9w-EKVYCBQ

La face cachée du poisson
http://youtu.be/jwkxQpPrk8c

Les protéines et le végétarisme
http://youtu.be/8cOBc5qjDEo

La face cachée des oeufs
http://youtu.be/bgNl5JfHcuU

La face cachée du poulet
http://youtu.be/kRMeyJTKfME

La face cachée du porc
http://youtu.be/MkUhc0vSGO4

Végétalisme et sport de haut niveau
http://youtu.be/6H5PEVjuCCI

La face cachée du lait
http://youtu.be/3u4m3LHLcjM